Qâra, Syrie, le 29 octobre 2017, 5h00 am

Les premières lueurs du Soleil caressent les reliefs de l’Anti-Liban. Il revêt une robe aux couleurs rougeoyantes pour accueillir l’astre céleste, coiffé d’une brume aux tons obscurément clairs.

Tout juste sorti de la torpeur de cette douce nuit passée dans le désert syrien, j’aperçois ce sublime spectacle des meurtrières de ma cellule, que je ne peux me permettre de délaisser sans l’immortaliser.

Au lieu idéal, je me hâte pour figer cet instant où la lumière, dont les rougeurs tirant déjà au vermillon, épouse si bien les lignes montagneuses.

Brusquement stoppé par un soldat de l’armée syrienne en ronde, je reste hagard. Essayant d’échanger, nous comprenons rapidement que nous n’allons pas nous comprendre, mon arabe étant faible et son anglais inexistant.

Le langage universel me permit finalement de me faire inviter dans leur retranchement local. Un instant plus tard me voilà en train de boire un café et fumer le narguilé avec Samir, 26 ans, papa d’une petite fille de 11 mois, combattant depuis 5 ans déjà.

Entre gestes et balbutiements étranges, nous conversons une heure durant. J’avais la gênante et effroyable impression de vivre ses récits de guerre et ses quelques vidéos d’assauts. L’expérience devenait formidable.

Je compris que ce brave Samir avait participé à la protection d’un village de vingt mille âmes contre les exactions de ces barbares qui font également couler le sang d’innocents sur le vieux continent.

Hier l’occident fêtait LE jour de morts [1er novembre], ici c’est un QUOTIDIEN.

Ces innocents : c’est vous, c’est nous. Ce village : c’était toi, c’était moi. 

A cet instant précis et pour la première fois, je me sentais infiniment reconnaissant pour tous ces Hommes, Guerriers de l’ombre, Soldats inconnus. Comment les remercier ? Comment le remercier… Habillé à la hâte, les poches vides, je n’ai rien à offrir.

Soudain ébloui par ma montre reflétant ce même soleil qui avait provoqué la surprenante mais heureuse rencontre, je l’ôtais de mon poignet pour en habiller celui de mon tout nouvel ami.

Je me sentais si ridicule… Une simple montre ? C’était ça le prix du sang ? Malgré ma culpabilité inexplicable, Samir manifestait sa reconnaissance par une chaleureuse embrassade, touchant au revoir en guise d’adieu.

Expérience insignifiante et très personnelle, mais combien de choses ai-je vu de mes propres yeux en seulement deux jours entre le désert, Damas et Homs, dans cette Syrie souffrante, berceau d’une Humanité meurtrie.

 De nombreux et vibrants témoignages pointent également l’ignominie de cette indescriptible guerre. Je vous invite par exemple à écouter le très touchant édito de Nicole Ferroni sur France Inter.

Bon dimanche à tous,

 Raph.

PS : la vie continue ! Yalla !

Travaux au crochet suite

Voilà les « ateliers-maisons » de travaux au crochet bien lancés et de plus en plus de jolis ouvrages affluent au Monastère, prêts pour l'expédition. Ces ateliers fonctionnent de la façon suivante : les mères de famille ont pu suivre des cours de crochet financés par...

Projet Crochet

Une agence de l'Onu finance un Cours de Crochet pour les mères de famille: elles travaillent à la maison avec du fil qui leur est fourni et amènent les pièces terminées à Qâra, dans un des Centres dirigés par l'équipe élargie du Monastère. Les femmes qui travaillent...

Envoi de machines à coudre professionnelles

Envoi de machines à coudre professionnelles en association avec Charité France Orient. Un habitant d'un petit village des Cévennes a proposé de remettre en état des machines à coudre industrielles laissées en sommeil depuis la fermeture des usines textiles. Le projet...

Distribution de vêtements d’hiver 2016

L’orient est connu pour ses températures élevées et les coeurs chaleureux des habitants. Peu d’entre-nous savent que l’hiver, dans les montagnes de Syrie, peut descendre en dessous de 0°C! Aidez-nous à organiser des convois de distribution de vêtements d’hiver. Nous...

Forage d’un puit et distribution d’eau potable

De la distribution de vêtements, au forage de puit, en passant par la mise à disposition de trousses de secours, tous nos projets ne peuvent se réaliser sans votre aide à tous. Nous vous remercions par avance pour votre...

Distribution de médailles miraculeuses

Lors de nos convois, nous avons constaté une grande demande de médailles miraculeuses et la joie qu’ont les habitants de recevoir une petite médaille de la Sainte-Vierge. Nous n’hésitons pas lorsque la situation le permet de distribuer une petite médaille à ceux qui...

Distribuer 5000 trousses premiers-secours

Opération de distribution de 5000 trousses de secours dans 30 villages. Population touchée par l’opération: 50 000 personnes. Nous allons dans les villages les plus reculés, à quelques kilomètres de la présence de l’E.I. Formation de 500 personnes aux premiers...

Aidez-nous à les aider

De la distribution de vêtements, au forage de puit, en passant par la mise à disposition de trousses de secours, tous nos projets ne peuvent se réaliser sans votre aide à tous. Nous vous remercions par avance pour votre don. Cliquez sur le logo Paypal pour accèder à notre espace de paiement sécurisé.